Château Haut-Chaigneau 2008

UN MILLESIME DENSE ET FRUITE

Un printemps maussade, un été en demi-teinte avec un mois d’août assez peu ensoleillé, mais une très belle arrière-saison dès la mi-septembre...jusqu’en Novembre. D’avril à octobre, l’ensemble des températures a été nettement au-dessus de la moyenne. L’été a été très sec et le raisin a mûrit lentement pour être vendangé entre 125 et 135 jours après la fleur contre 115 habituellement. > Lire la suite...

Peu chargée en raisins (la récolte est inférieure d’au moins 30% en 2008), la vigne a eu beaucoup de temps pour mûrir et l’absence de pluie a maintenu des conditions sanitaires très saines.
A cela s’ajoutent les énormes progrès de notre façon de cultiver notre vignoble en 2008. La compréhension détaillée du comportement de la vigne, l’observation scientifique de ses réactions, l’effeuillage précoce, les vendanges de nettoyage, tous les soins portés au vignoble et le triage de la vendange, font que nous arrivons aujourd’hui à pratiquement éliminer tous les raisins médiocres. Nous avons obtenus des raisins concentrés et frais issus d’une maturation pleine et lente sous le soleil de l’été indien bordelais avec une récolte limitée en quantité. Notre vinification traditionnelle et un élevage sous bois très délicat (seulement 25 % de bois neuf) ont permis de révéler un potentiel aromatique, avec des notes à la fois très mures et très fraîches, particulièrement séduisantes avec le HAUT-CHAIGNEAU 2008 !

visuel Château Haut-Chaigneau 2008

Dégustation :

Couleur rubis relativement soutenue, belle intensité et beau potentiel d’évolution. Le premier nez est nettement influencée par des caractères de framboise et de mure noire mais avec une nuance plus florale qu’à l’accoutumée. A l’agitation, l’arôme s’intensifie très nettement et remplit complètement le verre tout en restant léger et élégant et très pur. L’attaque en bouche est franche et directe ; le tannin est souple avec toujours la belle fraîcheur typique de nos terroirs et du classique assemblage à dominante de Merlots à peine rafraichis par le Cabernet Franc et un soupçon de Cabernet Sauvignon pour donner une finale à peine poivrée. Le bois est très peu présent mais participe à une jolie longueur en bouche sans ajouter aucune pesanteur. Un beau vin, d’une densité très accessible et particulièrement fruitée tout à fait dans le style de HAUT-CHAIGNEAU.

Avis sur le millésime "Château Haut-Chaigneau 2008"

La-revue-du-vin-de-franceLa Revue du Vin de France, Les plus beaux vins du millésime 2008 (juin 2009)

Château Haut-Chaigneau 2008: «Nez de belle maturité, épicé, avec des notes minérales.Trame tannique suave et boisé harmonieux.»

«Beautiful nose of ripe, spicy, with mineral notes. Sweet tannins and balanced oak.»


Guide-Hachette-des-vins

2 étoiles : Guide Hachette des Vins - 2012.

 

 

 


Pascal Chatonnet dégustation barriques

Note de dégustation Juillet 2010 – Pascal CHATONNET :

Couleur rubis relativement soutenue, belle intensité et beau potentiel d’évolution. Le premier nez est nettement influencée par des caractères de framboise et de mure noire mais avec une nuance plus florale qu’à l’accoutumée. A l’agitation, l’arôme s’intensifie très nettement et remplit complètement le verre tout en restant léger et élégant et très pur. L’attaque en bouche est franche et directe ; le tannin est souple avec toujours la belle fraîcheur typique de nos terroirs et du classique assemblage à dominante de Merlots à peine rafraichis par le Cabernet Franc et un soupçon de Cabernet Sauvignon pour donner une finale à peine poivrée. Le bois est très peu présent mais participe à une jolie longueur en bouche sans ajouter aucune pesanteur. Un beau vin, d’une densité très accessible et particulièrement fruitée tout à fait dans le style de HAUT-CHAIGNEAU.