Château Haut-Chaigneau 2009

GRANDEUR ET MAGNIFICENCE

Après 2000 et 2005, 2009 s’annonce comme un très grand millésime du XXIe siècle. À la grande qualité des fruits, sains abondants et superbement mûris par un mois de Septembre exceptionnel, les grands Merlots de Haut-Chaigneau, associés au rafraîchissant Cabernet Franc, ont produit un assemblage magnifique de concentration et d’élégance tout en restant délicieusement accessible : la signature de Haut-Chaigneau.> Lire la suite...

En 2009, une nouvelle sélection parcellaire a permis d’affiner la sélection de la qualité pour mieux respecter les différences de qualités et de typicités découlant de la diversité de nos terroirs de Lalande de Pomerol. Le résultat est plus que satisfaisant ! Haut-Chaigneau 2009 a été très vite identifié comme une des grandes réussites de Bordeaux et de Lalande de Pomerol en particulier ; son potentiel a été confirmé par de nombreuses distinctions une fois son élevage terminé : un grand millésime magnifiquement exprimé !

visuel Château Haut-Chaigneau 2009

Dégustation :

Couleur dense, grenat profond. Premier nez avec une dominante fruits noirs, velouté, crémeux. Second nez, délicieuse touche de réglisse et de poivre noir, complexe. La bouche est franche équilibrée ; de la puissance tannique mais sans excès. Une finale grasse et savoureuse comme signature du millésime avec une belle longueur ; le caractère boisé est déjà totalement fondu et se signale seulement par une légère touche de crème brûlée vanillée.

> Voir la vidéo

Avis sur le millésime "Château Haut-Chaigneau 2009"

Le-ChartierLe CHARTIER Guide d’harmonisation des vins et des mets
Note de dégustation Septembre 2012 par François CHARTIER :
« Pascal Chatonnet a réussi un 2009 d’un charme sans artifice ni boisé dominant. Que du fruit, du raffinement dans le détail, de l’élan, de la texture, du crémeux, sans trop, et des saveurs persistantes, rappelant la violette, la mûre, la prune et le poivre noir. Belle prise tannique en fin de bouche, aux tanins réglissés et tissés serrés, tout en étant presque gras. Terroir et savoir-faire au service du millésime, et de notre plaisir. A l’aveugle - comme je déguste tout à l’aveugle -, j’étais en Saint-Emilion grand cru, mais je ne vous dis pas chez quel château ☺. Vous avez compris que c’est un grand millésime pour ce château ... »


James-SucklingTasting Report Bordeaux 2009 - February 2012

« Love the flowers and ripe fruit on the nose. Fullbody, with lovely polished tannin structure to the wine. Lovely length and class to this wine -Score : 92/100.


Wine-SpectatorViolet and mineral on the nose. Very pretty. Full bodied, with a silkytexture and a long finish. Polished.Score : 90/100.

 


WeinwisserExtrêmement sombre, pourpre avec des reflets lilas et noirs-violets. Cassis à l’excès dans le nez, des notes de fumée et de suie, beaucoup de réglisse. Une bouche très vineuse, un fin parfum de mûre et des notes de violette fraîches en milieu de bouche, Une astringence bien présente, beaucoup de parfum en rétro-olfaction. Appartient aux meilleures années dans l’histoire de Haut-Chaigneau. 18/20 (2014 – 2022) - René GABRIEL.


Pascal Chatonnet dégustation barriquesNote de dégustation Juillet 2011 – Pascal CHATONNET:

« Couleur dense, grenat profond. Le premier nez est très classique du style de Haut-Chaigneau en général avec une dominante fruits noirs mais avec une sensation plus veloutée et plus crémeuse qu’à l’accoutumée ; à l’aération une délicieuse touche de réglisse et de poivre noir donne plus de complexité à l’ensemble. La prise en bouche est franche avec immédiatement une impression de plénitude et d’équilibre ; de la puissance tannique mais sans excès. Une finale grasse et savoureuse comme signature du millésime avec une belle longueur ; le caractère boisé est déjà totalement fondu et se signale seulement par une légère touche de crème brûlée vanillée. Simplement délicieux ! »