Château Haut-Chaigneau 2016

CHATEAU HAUT-CHAIGNEAU 2016 : L'EXTRAVAGANT

Extravagant à l’image du soleil qui a régné quasiment sans partage sur les vignes durant les trois mois d’été. Et de l'été indien bordelais Extravagant comme un millésime qui s’annonce d’ores et déjà surprenant et tout simplement exceptionnel.

> Lire la suite...

Trois mois d’été sans eau : de mémoire de vigneron, on n’avait jamais vu ça ! Si la floraison s’est bien passée malgré une pluviométrie printanière élevée, le beau temps s’est installé dès la dernière semaine de juin, et, fait rarissime, n’a plus cessé jusqu’aux vendanges !

Le mois de juillet fut ensoleillé mais plutôt frais avec des nuits froides. A la fin du mois de juillet, la température de l’océan était très inférieure aux températures moyennes et tout le mois fut donc très sec. Août a vu les températures grimper avec quelques jours de canicule, au-delà de 35 degrés. Cependant, l’amplitude nuit/jour est restée importante, sans épisode caniculaire grave comme en 2003, durant tout le mois, ce qui  fut favorable à l’expression aromatique des raisins et au maintien de l'acidité naturelle du fruit. A cela s’ajoute une quasi absence de pluie, 5 à 8 mm, ce qui n’est rien ou le strict minimum pour permettre à la plante de s’hydrater. C’est alors que les très jeunes vignes commencent à souffrir. A l'inverse, les vignes plus anciennes, particulièrement celles sur les sols argileux et/ou calcaires, résistent magnifiquement bien. Nous faisons tomber tout les raisins des vignes de 3 ans dès la fin juillet.

En plus de 35 ans, c’est aussi la première année sans orages les 14 juillet et 15 août !
En septembre, l’été a continué et avec lui la chaleur : des températures de 28, 30 degrés au quotidien. A la mi-septembre, un gros orage se transforme en une pluie bienfaitrice. Cette eau tombée du ciel vient redonner énergie, force et respiration au vignoble. Puis, le beau temps revient très vite. La maturation des tanins s’effectue lentement et les premières vendanges débutent pour les grands vins fin septembre. Les fraîcheurs des nuits d’été ont préservé les arômes et l’acidité. Les conditions climatiques des deux dernières semaines de septembre ont fait de 2016 un millésime extravagant. Les vendanges ont commencé fin septembre comme dans la moyenne mais se sont prolongée jusqu’à mi-octobre.

Les vins obtenus sont concentrés, droits avec des tannins gras et un fruit juteux. Le grand millésime est confirmé !

 

visuel Château Haut-Chaigneau 2016

Avis sur le millésime "Château Haut-Chaigneau 2016"

Commentaires de Presse :

JAMES SUCKLING - mars 2017 - Score 90-91
Un rouge solide et musclé, légèrement salé, aux notes de mûre et de bleuet. Corps moyen à entier et tannins fins.