Château La Croix Chaigneau 2017

Une météo éprouvante avec le gel du 26 avril a produit  une récolte historiquement basse dans tout le vignoble du Bordelais. La très petite récolte 2017, la plus faible en quantité depuis 1991, devrait représenter par rapport à 2016  un recul de plus de 40%.

Le peu de vin rouge produit se présente avec une belle expression aromatique, de la couleur, du fruit et de la fraîcheur. Les vins sont souples ronds et équilibrés en bouche. Même s’il nous a fait souffrir tout au long de l’année pour le mener à bien en courant tous nos rangs de vignes sans trouver beaucoup de grappes, 2017 a produit un "joli millésime" de vin rouge avec une qualité bien supérieure à celle du dernier gel historique en 1991.

En effet, les trop petites quantités de raisins dans certaines parcelles nous ont empêchées de produire Château Haut-Chaigneau et La Sergue à Lalande de Pomerol. Tous les fruits de ces parcelles se retrouvent donc réunis dans La Croix Chaigneau (usuellement deuxième vin de Haut-Chaigneau) en 2017.
Il s’ensuit un beau vin, peut-être un peu plus dense et charnu qu’à l’accoutumée, qui a gardé un assemblage Merlot/Cabernet Franc équilibré car ce sont essentiellement les Merlots, plus précoces, qui furent affectés par le gel de printemps.

 

visuel Château La Croix Chaigneau 2017

Dégustation :

Commentaires de Presse : YVES BECK - avril 2018 - Score 87 Pourpre violacé. Bouquet marqué par la fraîcheur et des notes fruitées. Attaque fruitée et friande. Au palais le vin est frais, équilibré et racé. Bonne intensité aromatique en fin de bouche. Les tannins sont en arrière-plan tandis que la structure confère un peu de vivacité. Un vin à boire dans sa jeunesse.  2021–2025

Avis sur le millésime "Château La Croix Chaigneau 2017"

Dégustation à l’assemblage en Novembre 2018- Pascal Chatonnet :

Élevé pour une partie en barriques de deuxième vin et pour l’essentiel en foudre, le Château La Croix Chaigneau 2017 est de très belle facture. Une belle couleur rouge grenat introduit le millésime. Le premier nez évoque les fruits rouges plutôt que les fruits noirs ou plus secs ; il témoigne de raisins récoltés à la belle maturité.
En 2017, il ne fallait ni trop tarder, ni trop attendre, pour ramasser des raisins plus hétérogènes qu’à l’accoutumée en raison du gel mais qui ont muri rapidement étant donné la (très) faible quantité.
L’attaque en bouche est assez pleine et toujours très douce avec une fraîcheur remarquable ; en bouche le vin se développe très harmonieusement avec une finale très équilibrée grâce à un élevage sous bois discret. Aussi dense que 2016, en raison de l’intégration des raisins non gelés des parcelles réservées usuellement à Haut-Chaigneau et La Sergue à Lalande de Pomerol.
Le Château La Croix Chaigneau 2017 est assurément une très belle réussite qui se livre délicieusement dès aujourd’hui. Il présente indéniablement un potentiel de vieillissement en bouteille plus important dans ce millésime.