L’Archange 2009

UN GRAND PARMI LES GRANDS

Après 2000 et 2005, 2009 s’annonce comme un très grand millésime du XXIe siècle. Si le début de la saison n’a pas toujours été idéal, le mois d’Août et surtout Septembre furent parfaits !> Lire la suite...

Des journées ensoleillées et des nuits fraîches ont permis d’élaborer un raisin parfaitement mûr, très sucré, avec une richesse en anthocyanes importante et surtout des tanins concentrés mais extrêmement ronds et souples ! La vinification n’a fait que révéler le potentiel du fruit; l’acidité naturelle et l’équilibre de l’extraction tout au long d’une longue macération ont permis d’obtenir dès les premiers jours une douceur et une élégance hors du commun avec une richesse aromatique tout à fait exceptionnelle.
Le millésime 2009 est dédié à l’archange Saint Michel, dont le nom signifie « Qui est comme Dieu » (étymologiquement EL « dieu » et MI, CHA « qui est semblable ») . Seul Saint Michel est appelé « l’archange » ou ange en chef dans la bible canonique. Il est aussi appelé Prince des Archanges, Archange du Premier Rayon, Défenseur de la Foi. Il est le prince de tous les bons anges, le chef des forces du ciel, des armées célestes, le Champion du Bien contre son frère déchu Lucifer. C'est Saint Michel qui pèsera les âmes lors du Jugement dernier et qui emmènera
celles des élus au Paradis.
visuel L’Archange 2009

Dégustation :

Couleur noire. Premier nez, intense, aux notes de gelée de mûre et de bigarreau confit. Second nez, une note de cannelle et de figue rouge se développe sur un fond boisé toasté. L’attaque en bouche est dense, les fruits noirs biens mûrs terminent sur une touche de brugnon blanc rafraîchissant. La fin de bouche est longue, le boisé s’éclipse vite et la confiture de mûre n’en finit pas de se développer.

Avis sur le millésime "L’Archange 2009"

Pascal Chatonnet dégustation barriquesNote de dégustation Juillet 2011 – Pascal CHATONNET:

Couleur noire. Le premier nez, sans agitation et sans aération, est notablement intense : la gelée de mûre et le bigarreau confit signent la présence du Merlot parfaitement mûr. A l’agitation, une note de cannelle et de figue rouge se développe sur un fond boisé discret très finement toasté. L’attaque en bouche est dense, très dense, mais tout en douceur et en générosité. Les fruits noirs biens mûrs terminent sur une touche de brugnon blanc rafraîchissant. La fin de bouche est longue, le boisé s’éclipse vite et la confiture de mûre n’en finit pas de se développer. Une magnifique réussite dans un grand millésime !