Esprit d’Aliénor 2009

EN HOMMAGE A ALIÉNOR D'AQUITAINE

Aliénor d’Aquitaine (ou Eléonore de Guyenne, 1122-1204), duchesse d’Aquitaine puis successivement reine de France et d’Angleterre au XIIe siècle, fut un personnage clé de la période médiévale. Nous avons dédié notre vin de Montagne Saint-Emilion à cette personnalité politique importante qui fut aussi protectrice et mécène des arts, des troubadours et des cours d’amour notamment depuis son palais ducal de l’Ombrière à Bordeaux. > Lire la suite...

Cette petite production est issue de la combinaison d’un terroir argilo-calcaire sur la colline de Montagne identique au plateau de Saint-Emilion et de sols silico-argileux situés près de Lalande de Pomerol. Les vignes de Merlot mêlées à un peu de Cabernet Franc donnent un vin généreux et velouté très agréable dès sa jeunesse. L’ESPRIT D’ALIENOR se développe ensuite élégamment avec le temps en bouteille. A la dominante fruitée fraîche qui caractérise la première phase de son évolution se succèdent alors les notes truffées et tabac typiques de l’évolution de nos cépages sur ces terroirs ; les tannins restent toujours souples et délicats, sans excès de puissance ni faiblesse, fidèle témoignage et hommage à l’esprit d’Aliénor.
visuel Esprit d’Aliénor 2009

Dégustation :

Couleur intense, rouge grenat. Premier nez intense, des notes de groseille et de fraise. Une note grasse, une touche boisée et une évolution de caramel blond en finale. L’attaque en bouche est légère et croquante ; le tanin souple, sans aucune aspérité. La finale est fruité, la framboise et la groseille avec une note minérale de silex chauffé.

Avis sur le millésime "Esprit d’Aliénor 2009"

Pascal Chatonnet dégustation barriquesCommentaires de dégustation, Pascal CHATONNET, Juillet 2013 : « Couleur assez intense, rouge grenat. L’arôme est assez intense dès le premier nez : la groseille et la fraise cuite sont toujours typiques du style Esprit d’Aliénor. Une note grasse, une légère touche boisée et une évolution de caramel blond viennent se mêler en finale. L’attaque en bouche est légère et croquante ; le tanin se développe tout en souplesse, sans aucune aspérité. La finale est bien sur le fruit, la framboise et la groseille en particulier avec une note minérale de silex chauffé. Un vin rafraîchissant et élégant pour une consommation sans complexe : juste pour le plaisir. »