La Sergue 2013

LE MERLOT SE FAISANT ROMANÉE

Que n’aura-t-on pas dit et écrit sur le millésime 2013 à Bordeaux? Il est certain que la climatologie du millésime fut compliquée ; la première conséquence d’un début d’été frais et assez pluvieux fut la réduction drastique de la quantité de raisin en raison d’une coulure importante à la floraison (avortement des fleurs). > Lire la suite...

Un dur labeur dans le vignoble a permis de maintenir nos vignes dans un parfait état tout au long de la saison et de bien faire mûrir la petite quantité de raisins.
Une sélection drastique au vignoble et un triage appuyé ont permis de produire finalement un vin délicieux mais en très petite quantité… Le Malbec et nos vieux Cabernet Franc, combinés au Merlot, très peu productif en 2013, ont produit un vin structuré évoquant par certains aspects les meilleurs crus de la Romanée.
Avec une architecture tannique puissante, mais veloutée à souhait, ce vin charnu et épicé tranche avec l’expression opulente et concentrée des précédents millésimes bordelais. Au palais, velours et distinction, on y trouve une expression tout en finesse et en dentelle. Un vin de garde bien sûr, équilibrant richesse et tanins, texture et architecture, sous une attaque bien enlevée. Le fond peut paraître austère dans sa jeunesse, il développera en bouteille sa structure et son gras.
visuel La Sergue 2013

Dégustation :

Couleur assez intense, nuance rubis et tulipe noire. Premier nez, le fruit bien mûr possède un fond épicé, assorti de fraise et de framboise, de myrtille et de cassis rouge. Second nez aux aromes de cerise à l’eau-de-vie, de confit, de cuir et de fourrure. En bouche, tannin ferme. Une tension minérale évoquant un Grand Cru de la Romanée, La Sergue 2013 se dégustera avec une apogée plus précoce qu’à l’accoutumée.

Association culinaire :

Ce vin pourra accompagner les belles volailles rôties, l’agneau partiellement rôti au four et le gibier à plumes rôti. Un pavé de boeuf maigre et ferme en bouche y trouvera une réponse tout en rondeur et les couscous épicés à la volaille seront également ravis. Avec les gourmets, l’accord original sur un foie gras poêlé aura aussi ses aficionados. Compte tenu de sa présence, il pourra être associé aux fromages à saveurs intenses comme l’époisses, le langres, le saint florentin ou le cîteaux. La Sergue 2013 préférera les viandes fortes et aux fibres bien dessinées, qu’il pourra dompter et envelopper.

Avis sur le millésime "La Sergue 2013"

Pascal Chatonnet dégustation barriques

Note de dégustation Juillet 2010 – Pascal CHATONNET :

La couleur est assez intense, d’une nuance variant du rubis pur à la tulipe noire. Le fruit bien mûr possède un fond épicé, assorti de fraise et de framboise, de myrtille et de cassis rouge. Ce complexe d’arômes fondus et raffinés évoluera avec le temps vers la cerise à l’eau-de-vie, le confit, le cuir et la fourrure. Le tannin est ferme et se développera avec le temps. Moins dense et puissant que les précédents millésimes, évoquant par de nombreux aspects la tension minérale d’un Grand Cru de la Romanée, La Sergue 2013 se dégustera avec une apogée plus précoce qu’à l’accoutumée. Il préférera les viandes fortes et aux fibres bien dessinées, qu’il pourra dompter et envelopper. Les belles volailles rôties, l’agneau patiemment rôti au four et le gibier à plumes rôti auront de loin sa préférence.
Un pavé de boeuf maigre et ferme en bouche y trouvera une réponse tout en rondeur et les couscous épicés à la volaille seront également ravis. Avec les gourmets, l’accord original sur un foie gras poêlé aura aussi ses aficionados. Compte tenu de sa présence, il pourra être associé aux fromages à saveurs intenses comme l’époisses, le langres, le saint florentin ou le cîteaux.

Capture d’écran 2016-05-30 à 13.00.48Classé parmi les EXCELLENTS - Dégustation Primeurs - MAI 2014.